Slide-VA

il y a 3 semaines

Les petits Sage verts France, Monaco, Andorre, Période classique

clair

Faibles faciales mais fortes cotes !

Timbres magazine n°131 de février 2012

Si la valeur faciale des petits Sage peut paraître ridicule, moins de 5 centimes, leur cote ne connait pas toujours le même sort. La plupart des exemplaires sur le marché permettent de voguer sans se ruiner dans les belles vagues de nos classiques, mais quelques-uns ont de quoi faire rêver les collectionneurs ! Il faut donc regarder ces timbres, utilisés sur une très courte période et pour des emplois très ciblés, avec un œil avisé afin de ne pas passer à côté de la perle rare.

 Au milieu de la foule de valeurs courantes, comme les 15 et 25 centimes par exemple, les petites valeurs ont parfois du mal à trouver leur place sur le devant de la scène philatélique. Et les causes de ce phénomène sont multiples.

Tout d’abord, les petits Sage verts ont connu une durée d’utilisation très courte : à peine un an. Dès 1877, le vert, couleur unique affectée aux quatre premières valeurs de la première série Paix et commerce, est conservé exclusivement pour le 5 centimes. Les valeurs inférieures apparaissent alors dans d’autres teintes, évitant ainsi toute confusion à l’œil nu : le 1 centime devient noir, le 2 centimes brun rouge et le 4 centimes lilas brun. Mais cette courte vie sur le marché ne devrait pas être synonyme de rareté au vu des chiffres de vente : en quelques mois seulement, les 1 et 4 centimes ont été écoulés à plus de douze millions d’exemplaires, et le 2 centimes, types I et II confondus, à plus de 80 millions d’unités. Voilà de quoi abreuver largement le marché, d’autant plus que ces valeurs sont réservées à l’envoi de documents en grand nombre. Pourtant, ces timbres ne sont pas les plus courants dans nos albums.

Lire la suite  131petitssageverts

Les petits Sage verts
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Laisser un commentaire