L’art préhispanique en Colombie Amérique du Sud, Colombie, Outre-mer

Une

Petite promenade philatélique à travers les trésors archéologiques de ce pays d’Amérique du sud.

La Colombie possède aujourd’hui et depuis quelques années déjà une image plutôt négative, liée aux narcotrafiquants et au non-respect des droits de l’homme. Cependant, c’est un pays qui a évité les dictatures et les crises économiques.

Il est actuellement le premier exportateur mondial de café et d’émeraudes, le deuxième exportateur de fleurs – dont l’orchidée qui est l’un des symboles nationaux de la Colombie-, le quatrième de charbon et le sixième d’or.

L’histoire de ce pays est restée très discrète. Il n’a pas abrité le véritable empire précolombien, mais dispose cependant d’un patrimoine important et riche. C’est en Colombie que naquit le mythe de l’Eldorado.

Christophe Colomb toucha les côtes atlantiques de l’actuelle Colombie lors de son quatrième voyage qui eut lieu entre 1502 et 1504.

Avant la conquête espagnole, les indigènes vivant sur ce territoire ont réalisé de véritables œuvres d’art délicates, travaillées avec une rare habileté à l’aide de techniques métallurgiques très avancées.

Chronologie de l’orfèvrerie colombienne

Le Musée de l’or de Bogota fut créé en 1939 par la banque de la République et comporte plus de 15 000 objets d’orfèvrerie colombienne préhispanique. La Colombie a émis plusieurs séries de timbres-poste illustrant l’art des populations indigènes.

01- 50e anniversaire de la création du Musée de l’or. Parure de guerrier. Timbre-poste émis le 26 juillet 1990 à 500 000 exemplaires pour le courrier aérien. Valeur faciale à 170 pesos. Imprimé en offset. Imprimerie Carvajal S.A Dentelé 12. Emis en feuilles de 50 unités (10 x 5). Lettre de Bogota du 22 novembre 1990 pour la France, affranchie à 340 pesos (1).

– Pendentif anthropo-zoomorphe. Coulage à la cire perdue. Culture « Tairona». Largeur 11,9 cm,-hauteur 9,5 cm. Lettre affranchie à 25 pesos de Bogota pour la France. A côté, timbre-poste au bénéfice de la Croix-Rouge à 1 peso.

02Timbre-poste émis le 28 juillet 1982 et faisant partie d’une série de six figurines ayant chacune une valeur faciale de 25 pesos et illustrant la culture «Tairona», années 600 à 1600 de notre ère. Poste aérienne. Dentelé 12. Offset. Imprimerie Carvajal S.A. Tirage: 500 000 séries (2).

Les deux timbres-poste qui suivent font partie de la même série que celui du pendentif présenté plus haut.

03- Pendentif, coulage à la cire perdue. Largeur 6,4 cm,-hauteur 6,2 cm. Complément d’affranchissement à 14 pesos «café suave». Affranchissement à 39 pesos, de Bogota pour la France (3).

0405- Plaque pectorale. Affranchissement à 40 pesos de Bogota pour la France (4). Plaque pectorale. Série «archéologie», style «Calima». Martelé et repoussé. Largeur 24,6 cm, hauteur 34,6 cm. Emis le 21 novembre 1978. Poste aérienne. Dentelé 12. Tirage : 5 millions d’exemplaires. 100 timbres­poste à la feuille (10 x 10). Offset. Imprimeurs Thomas de La Rue, à Bogota (5).

– Grenouille. Culture « Quimbaya ». Timbre-poste émis le 1er mai 1979 à 6 millions d’exemplaires. 100 timbres­poste à la feuille (10 x 10). Poste aérienne. Valeur faciale à 4 pesos. Affranchissement à 15 pesos de Bogota pour la France. Offset. Imprimeur Thomas de La Rue, à Bogota. Dentelé 12,5. Tirage 6 millions d’exemplaires (5).

06- Pendant d’oreille. Valeur faciale à 5 pesos. Emis le 1er février 1980. Poste aérienne. Culture « TAIRONA ». Affranchissement 30 pesos. Lettre par exprès de Bogota pour la France. Tirage à 15 millions d ‘exemplaires. Offset. Imprimerie Carvajal S.A Dentelé 12. Imprimé en feuilles de 100 exemplaires (10 x 10) (6).

San Agustin et Tierradentro

La région de San Agustin se situe au sud-est de la Colombie, dans les ramifications du massif Andin. Elle fut habitée, il y a de nombreux siècles, – les premiers campements humains datent du 4e siècle avant Jésus-Christ – par des groupes culturels successifs qui ont laissé pour témoignage des vestiges archéologiques innombrables : terrepleins, chemins, zones ensemencées, lieux d’habitation et, plus particulièrement, toutes sortes de pierres sculptées, statues, sarcophages, pétroglyphes, représentant des formes animales, humaines et fantastiques et s’accordant généralement avec des constructions ayant un caractère funéraire et rituel.

La zone où se situent les principaux sites archéologiques se trouve actuellement aux soins et sous la protection de l’Institut colombien d’anthropologie à San Agustin. De nombreux scientifiques se sont passionnés et continuent à se passionner pour ces vestiges.

Les statues

Selon la classification stylistique préconisée par R. Dolmattoff, on observe quatre styles principaux :

Naturaliste (formes naturelles, le plus primitif) ; archaïque (pierres travaillées grossièrement) ; expressionniste (formes tridimensionnelles les plus élaborées) ; abstrait (thèmes fantastiques avec une qualité sculpturale équivalente aux sculptures expressionnistes)

Les tertres

Les tertres sont d ‘anciens lieux d ‘habitation pour lesquels ont été effec tués des déplacements de terre, talus et comblements de terrain en vue de réaliser les grandes esplanades artificielles qui les composent.

Ces lieux ont été classés en deux grandes catégories :

– La première est celle où l’on trouve la «maison administrative». On y découvre plusieurs tombes creusées et recouvertes de dalles en pierre, gardées par une enceinte de petites statues ­ colonnes ;

– La deuxième, comprenant trois sous-catégories, présente de nombreux monticules artificiels avec leurs petits sanctuaires respectifs où la sculpture atteint sa plus grande expression en devenant un élément architectonique.

 

Tierradentro

Cette région, située dans le département du Cauca sur la Cordillère centrale, porte un nom qui évoque en lui-même son passé historique. Cette zone à la topographie particulièrement accidentée et au climat varié est d’un accès particulièrement difficile; c’est «le territoire à l’intérieur du territoire» et ses collines recèlent des spécimens particulièrement élaborés de l’architecture funéraire précolombienne.

 

Les Hypogées

Ce sont des édifices souterrains taillés à même la roche. Ces ouvrages se rencontrent par groupes de 10 à 60 tombes au sommet des crêtes et des montagnes et datent d’environ onze siècles.

07- Affranchissement 28 pesos. Lettre de Bogota pour la France. Hypogée. Statues. Emis le 12 mai 1981. Valeur faciale à 7 pesos par timbre-poste. Série de quatre valeurs de poste aérienne. Tirage à 3 millions d’exemplaires. Lithographiés. Imprimerie Thomas de La Rue, à Bogota. Dentelé 14. Imprimé en feuilles de 60 exemplaires (6 x 10). Quinze séries de quatre timbres-poste se présentant en bloc de quatre se tenant (7).

Paru dans Le Monde des Philatélistes n° 538 – Mars 1999

 

L’art préhispanique en Colombie
1 vote, 5.00 avg. rating (94% score)

Leave a Reply