Slide-VA

il y a 3 semaines

Ce timbre a failli déclencher une révolution Afrique, Afrique du Sud, Outre-mer

Une

Regardez bien ce timbre émis il y a un an en Afrique du Sud. Au premier regard, rien qui puisse laisser supposer qu’il a failli déclencher une révolution !

TimbreSa valeur, 10 c., est celle du tarif intérieur de la lettre simple. Son thème, le Rugby, ne peut qu’avoir l’adhésion de tous puisque c’est le sport-roi du pays des Springboks.

Alors ? Même si vous n’êtes pas un supporter du XV, vous avez reconnu la phase du jeu représentée : une touche.

Et, si vous n’êtes pas Sud-Africain, la couleur des maillots vous aura laissé indifférent. Vous n’avez certes pas remarqué que le maillot rayé était celui de la Province de l’Ouest (Le Cap) tandis que le bleu clair est celui du Nord Transvaal (Pretoria), autrement dit les deux plus farouches rivaux que l’on puisse imaginer.

Ajoutons, pour mettre un peu d’huile sur le feu de la passion rugbystique, que la date de parution a coïncidé avec le centenaire de l’équipe du Cap.

Du coup, une partie du pays a cru voir une intention maligne dans le choix des maillots et a cru reconnaître dans le preneur de balle le 3ème ligne Hennie Bekker. L’Administration postale interrogée s’est murée dans un mutisme qui a incité un journaliste à aller plus loin.

Et à découvrir que la dessinatrice qui a commis ce timbre, en toute candeur, s’était bornée à choisir une photo spectaculaire et à s’en inspirer, habillant les joueurs au petit bonheur la chance.

La coupe est pleine !

Mais, là où le drame atteignit son paroxysme, c’est lorsque l’on constata avec stupéfaction que les joueurs n’étaient autres que… Billy Beaumont (sautant), capitaine d’une équipe anglaise en tournée, et le célèbre Gallois Gareth Williams (à l’arrière plan à·gauche) qui en a fait voir de toutes les couleurs au XV de France !

Vous imaginez le scandale ! Cette histoire – vraie – nous la devons à notre confrère Joh Groenewald, rédacteur en chef du «SA. Philatelist», qui critique vivement son gouvernement pour avoir portraitisé en timbre des personnages vivants et, qui plus est, britanniques !

Paru dans Timbroscopie n° 7 – Octobre 1984

Ce timbre a failli déclencher une révolution
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Laisser un commentaire