L’occupation prussienne de la Marne : une collection à découvrir France, Monaco, Andorre, Guerres

01

Timbres magazine n°137 de septembre 2012-

Les collections d’histoires postales régionales connaissent un vif succès et ce n’est pas nouveau. Celle que nous vous présentons dans ce numéro de rentrée est absolument remarquable. Elle couvre une face méconnue et passionnante de la guerre de 1870 avec l’occupation de la Marne. Intitulée  L’occupation prussienne dans la Marne 1870/72. Conséquences sur les relations postales, la collection montée par Gilles Fortin est à entrées multiples et comporte de belles raretés à l’instar des plis pour l’étranger. Elle met en scène des timbres que nous avions évoqués dans notre livraison d’avril dernier mais c’était à propos de l’Alsace et de la Lorraine. Retour sur ces étonnants timbres d’occupation qui ont servi bien peu de temps et dans des conditions particulières.

Gilles Fortin : le Sparnacien de Nice

Quel est votre parcours ?

– Natif d’Epernay dans la Marne, j’ai débuté très jeune la philatélie et faisais partie du Club philatélique sparnacien. Les hasards de la vie m’ont parachuté à Nice où je suis ébéniste. J’ai adhéré au club philatélique de cette ville il y a plus de vingt ans et j’en suis depuis quelques années le président. J’y rencontre des passionnés de timbres et nous passons d’excellents moments. Après une collection de classiques de France et de Monaco, j’ai bifurqué sur la marcophilie en recherchant des lettres issues de mon département natal.

 

Pourquoi avoir choisi la guerre de 1870 ?

– Vers la fin des années 1990 j’ai trouvé une lettre avec des timbres bizarres dits d’occupation qui étaient utilisés durant le conflit de 1870-71. Cela a été le point de départ de cette collection que je pensais facile car la durée de vie des timbres a été très courte, moins de seize mois ! Mais au fur et à mesure de mes recherches, je me suis aperçu qu’il en était tout autrement. Je commençais à découvrir les désaccords entre les administrations postales, les conventions très spécifiques, les changements de tarifs à répétitions et le double affranchissement. Bref, rien n’a été simple et je pense que je ne suis pas au bout du labeur car, chaque jour, de nouvelles lettres sont des énigmes qu’il faut résoudre. Cette période troublée ne facilite pas la tâche mais la recherche est intéressante. J’espère que la présentation dans le magazine de quelques plis de ma collection intéressera les marcophiles et qu’ils m’apporteront pourquoi pas de nouvelles connaissances et des trouvailles. C’est toujours un plaisir de partager.

Lire la suite pdf 137occupationMarne

 

L’occupation prussienne de la Marne : une collection à découvrir
1 vote, 5.00 avg. rating (95% score)

Laisser un commentaire