Le plus parisien des classiques français – Timbroscopie 50 : septembre 1988 France, Monaco, Andorre

Une

15 centimes vert de 1850

 

On s’intéresse au 20 c noir parce qu’il est le premier, on rêve du Vermillon parce qu’il est le plus rare, on collectionne le 25 c car il est le moins cher, on laisse le 10 c aux spécialistes des affranchissements locaux et le 40 c à ceux qui recherchent le 4 retouché… Dans tout cela, que devient le 15 c ?
Il est vert, frais, cher et, surtout, il n’est pas comme les autres : c’est le seul timbre de Paris à avoir été émis en France. Un statut très particulier qui lui vaut, depuis toujours, l’estime des spécialistes. Lisez ce qui suit et découvrez pourquoi le 15 c mérite le détour.

La parution, en janvier 1849, des deux premiers timbres français, les 20c noir et 1 F Vermillon, n’émeut guère les Parisiens. Ces deux figurines ne comblent qu’une partie de leurs besoins, c’est-à-dire la correspondance destinée à la province ou…

…Lire la suite du 15 centimes vert de 1850

 

Le plus parisien des classiques français – Timbroscopie 50 : septembre 1988
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Leave a Reply