Caisse des Dépôts : modalités de vente Non classé

CaisseDepot

Pour célébrer le bicentenaire de la Caisse des Dépôts, La Poste a émis un timbre commémoratif, ainsi qu’un bloc de 4 timbres autocollants imprimé sur un support bio-sourcé, écologique et innovant.

Au terme d’un processus de recherche-développement complexe qui a mobilisé les équipes de Valagro et de l’Imprimerie de La Poste, un produit thermoplastique bio-sourcé a été créé pour servir de support à l’impression du bloc de 4 timbres autocollants « Caisse des Dépôts ». La mise au point de ce matériau, composé d’un polyamide réalisé à partir d’huile de ricin auquel a été ajouté une charge végétale à base de cellulose, a représenté un véritable défi technique et technologique pour Valagro et Phil@poste. Eu égard à la complexité du support, la fabrication du bloc a été réalisé de manière échelonnée.

Voici des précisions sur les modalités de vente du bloc Caisse des Dépôts émis en avril dernier.

Le tirage du Bloc « Caisse des Dépôts » a été fixé à 35 000 exemplaires.

– 3 000 exemplaires ont été vendus en avant-première, le jeudi 28 avril à Paris, au siège de la Caisse des Dépôts.

– 32 000 exemplaires sont commercialisés selon le calendrier suivant :

– du 3 au 6 novembre 2016 : au Salon Philatélique d’Automne. Vente limitée à 5 blocs par personne jusqu’à épuisement des stocks.

– A partir du 3 novembre 2016 : Boutique Le Carré d’Encre, 13bis rue des Mathurins, 75009 Paris. Vente limitée à 2 blocs par personne jusqu’à épuisement des stocks.

– dans le Catalogue trimestriel Phil@poste n°3 : par correspondance

– sur le site internet www.laposte.fr/boutique : en fonction des stocks disponibles

Vente jusqu’à épuisement des stocks.

Caisse des Dépôts : modalités de vente
5 votes, 4.20 avg. rating (85% score)

Recent Comments

  1. mil

    Sachant qu’à priori un tirage unique de 20000 ex étaient prévus initialement., je serais très étonné qu’il n’y est aucune variété dû au retirage ultérieur de 15000 ex.

  2. michael mary

    Voici de nouveau un bloc qui va faire monter les prix, c’est déjà le cas sur internet. Si nos pères avaient imaginé qu’un jour les émissions de timbres deviendraient à ce point élitiste…
    Bizarrerie des catalogues de cotation cependant un feuillet français émis à 32 000 exemplaires cote 10 fois plus qu’un carnet de Corée ou un feuillet de Roumanie émis à seulement 2000 exemplaires. Que doit on comprendre sur la valeur des timbres ?

    Michael Mary
    Le Monde des Collections

Laisser un commentaire