Slide-VA

il y a 4 semaines

Portugal : le souffle d’un grand peuple Europe, Pays P-Z, Portugal

Une

Dès les années 1890,en avance sur beaucoup de pays européens et sur la France en particulier, le Portugal créait de grandes séries de timbres commémoratifs, richement illustrés et soigneusement gravés. On y retrouve, ainsi que sur les émissions semi-modernes qui ont suivi, le souffle historique d’un pays qui, dès le XVe siècle, se lançait à la conquête des mers. Ainsi revivent les explorateurs, les rois conquérants, les hommes de l’art et les personnages picaresques qui ont marqué leur temps. Nous en avons réunis quelques-uns dans notre « galerie de beaux timbres ».

01-02Alfonso Enriques, dit le Conquérant. Ce farouche guerrier, fils de Henri de Bourgogne, fut l’artisan de la reconquête contre les Maures et le premier roi du Portugal. Un autre timbre nous le montre recevant la reddition des Maures lors de la prise de Lisbonne en 1147.

03Joana de Gouveia, une solide fermière entrée dans l’Histoire pour avoir participé à coups de pot au lait à la bataille d’Aljubarrota (en 1385), où le roi Joao 1er vainquit les troupes de Jean de Castille, pourtant cinq fois plus nombreuses.

04L’arrivée de Vasco de Gama à Calicut, en1498, au terme de son exploration de la route des Indes. Calicut, en 1488, au terme de son exploration de la route des Indes. Calicut, devenu comptoir français en 1789, s’appelle aujourd’hui Kozhicode.

05La caravelle de Gama s’appelait le Saint-Gabriel. D’où cette allégorie de l’ange – qui n’en était pas à une révélation près – guidant le navire.

06-07Le poète Luis de Camoes, contemporain de Gama dont il conta les aventures dans les Lusiades, épopée en vers devenue le poème national portugais. La vie tourmentée de Camoes (qui lui valut de perdre un œil) fut elle-même une épopée : un timbre dans la même série en raconte un épisode fameux, où le poète sauve le manuscrit de son œuvre en le brandissant hors de l’eau lors d’un naufrage.

08-09Avant de quitter l’aventure maritime, deux belles têtes d’explorateurs qui précédèrent Vasco de Gama sur la route des Indes. Diogo Cao qui découvrit la côte occidentale de l’Afrique et atteignit le Congo en 1485 (en compagnie de Behaim, le géographe qui introduisit l’astrolabe dans la navigation maritime). Bartolomeu Dias, qui poursuivit l’expédition de Cao et doubla le premier le cap de Bonne-Espérance (en1488), par où allait passer Gama neuf ans plus tard.

10Le père Manuel de Nobbrega, fondateur de Sao-Polo, en 1554. Il fut l’un des premiers disciples d’Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus (les Jésuites) en 1540.

11Filipa de Vilhena, héroïne de la « Journée de l’indépendance », le1er décembre 1640.Ce jour-là, les Portugais se libéraient définitivement de la tutelle des Espagnols, en les chassant du Palais de Lisbonne et en installant sur le trône le roi Jean IV. Aristocrate portugaise ,Filipa de Vilhena arma elle-même ses deux fils chevaliers avant de les envoyer se battre aux côtes des révolutionnaires.

12La reconstruction de Lisbonne par Pombal. La capitale fut détruite en1755 par un terrible tremblement de terre et totalement rebâtie sur les plans de ce despote éclaire, qui dirigea pendant vingt ans le pays, fonda la compagnie de Pernambouc, (aujourd’hui Recife, au Brésil) et expulsa les Jésuites du royaume et de ses colonies.

13Saisi dans une pose enflammée, Garrett, le Lamartine portugais, initiateur du romantisme dans son pays, célèbre autant pour son œuvre littéraire que pour son engagement politique en faveur des idées libérales.

Paru dans Timbroscopie n° 55 – Février 1989

Portugal : le souffle d’un grand peuple
2 votes, 5.00 avg. rating (96% score)

Laisser un commentaire