Club des clubs de juillet août 2015 Agenda, Club des clubs

Les bulletins d’information, revues ou études que les associations et amicales font parvenir à la rédaction trouvent un écho dans cette rubrique Club des clubs. Voici la dernière sélection mensuelle :

169Club02

 

 

Le roman inachevé du Thermalisme rouge nous est livré dans le n°113 du Lien philatélique daté avril 2015, la revue de l’Amicale philatélique de Nanterre (Villa des Tourelles, 9, rue des Anciennes Mairies, 92000 Nanterre, apn92@free.fr) qui participe au 6e festival EcoZone sur le thème de l’eau. L’occasion pour retracer la saga du fameux Thermalisme rouge qui depuis son émission en 1988 est devenu un fleuron de la collection de France. C’est l’histoire de deux versions qui sortent de l’imprimerie l’une avec la faciale en bleu et l’autre, beaucoup plus rare, en rouge. Timbroscopie mène alors l’enquête et publie les trois maquettes du dessinateur Jean Delpech avec toutes les trois la faciale en rouge, puis une interview du directeur technique de Périgueux Jean Genefri au moment de son départ en retraite en 1989 où il parle d’essai de couleur, des vérificatrices qui n’ont pas remarqué la couleur de la faciale… des explications peu convaincantes à dire vrai. Les questions restent nombreuses concernant l’alternance réitérée des essais de couleur (succession de la numérotation des planches) ainsi que l’intrusion de feuilles non dentelées ; en outre il existe une différence de papier (couché pour le Thermalisme rouge) qui intrigue. Considéré a posteriori comme un ‘essai de couleur’ pour l’administration postale, il s’agit en fait d’un timbre type qui doit se voir attribuer un numéro propre, ce que font la plupart des grands catalogues. Rares sont les lettres qui ont voyagé avec le Thermalisme rouge, l’article en présente une, ainsi qu’une feuille entière en couverture.

 

 

 

169Club04

 

Présentée lors du salon de Paris en 1955, la DS a surpris tout le monde par son design et ses nombreuses innovations (direction assistée, boîte de vitesses à commande hydraulique, freins à disques à l’avant). Première voiture à utiliser massivement l’hydraulique (suspension hydropneumatique), elle a rencontré d’emblée le succès et l’a maintenu jusqu’à la fin de sa carrière en 1975. Une belle thématique présentée dans le n°95 mars 2015 de Philandorre publié par la société d’études philatéliques et postales de l’Andorre (président Philippe Louviau, 3 , rue de la Py, 75020 Paris, philippe.louviau@laposte.net ou philandorre75@laposte.net)

 

 

 

 

 

 

169Club05

 

Dans le n°136 de Scotem’Info daté avril-mai 2015 (SCOTEM BP 14 88480B Etival-Clairefontaine) partons à la recherche des initiales qui parfois signent les flammes illustrées, armés d’une loupe ou de très bons yeux car si on n’y prête pas attention on dirait de minuscules gribouillis dans un coin. La société Secap a utilisé plusieurs artistes pour fabriquer les maquettes des flammes qui ornaient nos enveloppes : après auscultation des flammes Secap parues dans les années 1960, il apparaît que les premières flammes avec un semblant de signature sont les flammes Fréjus et Hauteluce mises en service en août et en octobre 1964. La dernière signée HM est celle de Dinard mise en service le 13 janvier 1969. Pourquoi ? On peut supposer que le fabricant ou l’administration des Postes a découvert le sigle et a demandé à l’auteur de cesser sa petite marotte. Ensuite apparaît un point dans le coin gauche de la flamme, moyen sans doute pour le mystérieux et talentueux HM de continuer à signer ses œuvres.

 

 

 

 

A noter

169Club01

 

Dans le n°75 de L’Esprit Sport et olympisme, le journal des Collectionneurs olympiques et sportifs français (AF COS Maison du Sport Français, 1 avenue Pierre de Coubertin, 75013 Paris, www.afcos.org, afcos@afcos.org) Jean-Pierre Picquot présente la première flamme tennistique : après de nombreuses recherches et sauf preuve du contraire elle serait canadienne et daterait de 1926 (les premières machines à affranchir construites par la firme américaine Pitney Bowes dans les années 20 étaient utilisées principalement au Canada).

 

 

 

 

 

 

169Club03

 

La lettre d’information publiée par l’Association philatélique champenoise (45 avenue du Général de Gaulle 51000 Châlons en Champagne, www.ass-phil-champ.fr) inaugure une étude sur les Semeuses dans son numéro 107 d’avril.

Club des clubs de juillet août 2015
1 vote, 5.00 avg. rating (94% score)

Laisser un commentaire