Slide-VA

il y a 3 semaines

L’art de transformer les restes (III) Autres spécialités, Méthodologie

130Expertise01

Timbres magazine n°130 de janvier 2012

Certains faussaires ont, ces dernières années, jeté leur dévolu sur les variétés. C’est un domaine que je connais fort bien et dans lequel j’interviens fréquemment en tant qu’expert. Je peux donc m’y pencher en toute connaissance de cause.

Avant tout, quelques remarques préliminaires de la plus haute importance :

– les truquages en matière de variétés sont nombreux. C’est un secteur fortement touché par les truquages ;

– l’expertise des variétés ne pose, généralement, aucun problème à un expert compétent, équipé et documenté ;

– le domaine des variétés est vraiment passionnant. Il ne mérite pas d’être discrédité par les trucages et des expertises trop hâtives.

Je ne dévoilerai pas le processus d’expertise (on ne demande pas au médecin comment il a posé son diagnostic), afin de ne pas alourdir le propos, de ne pas renseigner les faussaires et surtout parce que l’établissement d’un diagnostic est une opération délicate faisant intervenir des compétences intellectuelles ainsi que des outils et technologies parfois complexes (microscopie, photographie sous UV et IR, analyse photométrique, etc.).

Voici quelques « manipulations » décelées :

  • solubilisation d’une encre

But : obtenir une couleur absente ou une impression « à sec ».

Procédé : bain (partiel ou total) d’originaux dans un puissant solvant organique

Exemples :

-Bloc de 9 du 1,20F rouge au type Sabine de Gandon en grande partie imprimé « à sec » (1 ci-dessus)

– carnet à 10F Liberté de Gandon dont l’impression des 2,20F rouge est « à sec » (2)

2a Carnet-Variete

2bnormal Carnet

 

– 2,20F Carnaval de Venise, sans la couleur rouge (3). L’original ne semble pas exister ! Ce truquage est couramment proposé. Il se négocie entre 500 et 1000 euros.

Carnaval-normalCarnaval-Variete

 

130Expertise04- 5,00 Vitrail de Strasbourg, sans la couleur rouge (4). Ce superbe spécimen, dûment authentifié, figurait en première de couverture d’un important catalogue de vente sur offres ;

 

 

 

 

 

5 Croix-Rouge- 2,20F +0,60F La fuite en Egypte sans les couleurs jaune et rouge (5). Prix de ce superbe exemplaire (relevé dans une vente à prix nets) : 42 500 F. Tous les exemplaires vus à ce jour sont des truquages. Certains ont été authentifiés par l’ITVF, excellent imprimeur mais piètre expert…

 

 

  • modification de la couleur d’une encre

But : obtenir une « erreur de couleur »

Procédé : bain d’originaux dans un puissant solvant organique

Exemple : 0,30F Château d’Amboise, paysage bleu au lieu de vert. Cette variété, répertoriée par la catalogue Dallay est cotée 250 euros. L’encre verte utilisée pour l’impression de nos figurines est un mélange de pigments bleus et jaunes. Ces derniers sont très solubles dans un solvant organique chloré… presque tous les timbres bleus au lieu de verts sont des truquages. Et Dieu sait s’il y en a sur le marché…

  • solubilisation ou effacement des barres phosphorescentes

But : obtenir un timbre « sans barres pho »

Procédé : bain d’originaux dans un solvant organique ou abrasion physique

Exemples : Très nombreux ! attention aux n° »a » du catalogue Yvert et Tellier dont la cote est élevée : les truquages sont bien plus fréquents que les originaux.

(à suivre)

Pascal Marziano

L’art de transformer les restes (III)
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Laisser un commentaire