Slide-VA

il y a 3 semaines

Quand les nuls s’égarent en histoire postale France, Monaco, Andorre, Guerres

134Faux002

Timbres magazine n°134 de mai 2012 -

Se piquer de faire de l’histoire postale sans s’y connaître en histoire tout court amène certains à se fourvoyer gravement. On suggérera donc aux fautifs de se renseigner avant de prendre certaines vessies pour des lanternes. Démonstration

 

L’histoire postale, en tant qu’étude des timbres, lettres et oblitérations reflétant les vicissitudes de l’histoire, s’est initialement cantonnée aux conflits de l’époque classique.

La place des guerres en histoire postale

Ainsi se concentrait-elle encore, jusqu’aux années 1960, autour de la guerre de 1870, de celle de Sécession, et de quelques expéditions coloniales, telles que la conquête de l’Algérie ou la guerre du Transvaal. Curieusement, les collectionneurs de ces années 1960, n’avaient manifesté que peu d’intérêt pour le courrier de la guerre de 14-18, alors que nombre d’entre eux pourtant l’avaient directement subie, sans parler de ceux qui n’avaient cessé de défiler, entre les deux guerres, dans les manifestations récurrentes d’anciens combattants. Et ce, malgré l’impulsion donnée à ce passionnant champ de recherche par le génial ouvrage de l’auteur éminent Stéphane Strowski, puis par ceux du colonel Deloste et de Raoul Hubinont, sur les marques de cette guerre.

Or, curieusement, il en avait été autrement de la collection de la Seconde Guerre mondiale, où pourtant la France n’avait que peu brillé. Les correspondances de ce récent conflit n’en étaient pas moins recherchées, comme l’avait constaté le grand philatéliste, Adrien Aron, bien davantage que celles de 14-18. Peut-être à cause des chocs successifs provoqués par l’occupation, puis par la libération.  Considérée, en effet, au départ, comme une nouveauté, l’histoire postale de la Seconde Guerre mondiale a ensuite amplifié le nombre de ses adeptes, en liaison avec le mouvement général de modernisation du champ de l’histoire postale et le progrès des collections thématiques. De plus, la multiplication des contacts internationaux entre philatélistes a favorisé ce développement, en facilitant la circulation des pièces rares entre les différents pays. Enfin l’intervention dans ce domaine de différents auteurs de qualité, tels qu’en France le colonel Deloste, ou Bertrand Sinais, ou encore, en Allemagne, Karl Kurt Wolter, a fourni aux spécialistes des orientations et des exemples facilitant leurs recherches.

Mais cette extension de la collection d’histoire postale aux plis d’intérêt historique de l’époque moderne n’a pas eu que des avantages. Cette spécialité, initialement développée par des collectionneurs de qualité, disposant des connaissances historiques et philatéliques de base acquises à travers leurs études, leurs lectures ou leurs expériences, a non seulement suscité des disciples, mais aussi été envahie par des suiveurs….

Lire la suite 134surchargésrichelieu

Quand les nuls s’égarent en histoire postale
1 vote, 5.00 avg. rating (94% score)

Laisser un commentaire