Salut Monsieur Gauguin Autres spécialités, Thématiques

35GauguinA

Timbres magazine n°35 de mai 2003-

Il y a cent ans aux Marquises disparaissait Paul Gauguin.

Profitons de cette période de commémoration pour retrouver, notamment sur timbres, ce grand artiste qui a « voulu établir le droit de tout oser ».

 

Le 8 mai 1903, miné par la maladie, le corps couvert de pustules eczémateuses, Paul Gauguin s’éteint à Atuona, dans l’île d’Hiva-Oa, une Marquise du Sud. Certains ont évoqué un possible suicide par empoisonnement. Devant l’odeur pestilentielle dégagée par le cadavre, il fallut procéder à une inhumation si précipitée qu’on raconte même que ses restes tenaient compagnie à ceux d’un autre défunt lors de l’exhumation pratiquée en 1952. Connaissant notre homme, on peut affirmer qu’il s’agissait à coup sûr d’une défunte ! Le résultat est que les fossoyeurs durent choisir entre deux squelettes pour garnir le nouveau mausolée en tuf volcanique rouge érigé à cette date pour accueillir les restes de Gauguin de façon plus correcte.

Tout au long de l’année 2003, des cérémonies et des expositions commémoratives vont ponctuer cet anniversaire : à Quimper et Pont Aven en particulier, mais aussi à Paris au Palais…

Lire la suite…PDF 5 pages 35Gauguin1

Salut Monsieur Gauguin
1 vote, 5.00 avg. rating (94% score)

Laisser un commentaire